Traitements anti-TNFalpha et grossesse : résultats de l’étude du CRI

ACS France > Actualités > Traitements anti-TNFalpha et grossesse : résultats de l’étude du CRI

Pour information : le CRI est le "Club rhumatismes et Inflammations" que dont vous trouverez le site dans notre rubrique ‘Liens". ACS-France

Relevé sur Rhumato.net
Article commenté par René-Marc Flipo (CHRU de Lille)
Exposition aux anti-TNF pendant la grossesse : devenir de 15 cas et revue de la littérature. Berthelot JM et coll. Rev Rhum 2009 ;76 :32-8

La prescription des agents anti-TNFα est en règle contre-indiquée chez les femmes ayant un souhait de grossesse. La sécurité d’utilisation des anti-TNFα au cours de la grossesse reste un sujet d’interrogation après publication ponctuelle de certaines malformations et d’un autre côté des résultats plutôt rassurants d’importants registres comme le registre allemand RABBIT.
Cette publication correspond à l’analyse rétrospective de 15 observations françaises de femmes ayant un rhumatisme inflammatoire chronique traité par anti-TNFα et ayant développé une grossesse. Ces 15 femmes étaient exposées aux anti-TNFα au moment de la conception. La durée médiane d’exposition pendant la grossesse est de 6 semaines avec un arrêt à partir de la 3ème semaine de grossesse dans un cas, et deux femmes ayant poursuivi le traitement anti-TNFα tout au long de la grossesse. Il s’agit de 8 spondylarthritiques, 4 polyarthrites rhumatoïdes, 2 arthrites juvéniles idiopathiques et 1 rhumatisme psoriasique. Les agents sont l’infliximab dans 3 cas, l’adalimumab dans 2 cas et l’etanercept dans 10 cas. La médiane d’exposition avant la grossesse est de 8 mois (de 1 à 48).
Une femme traitée concomitamment par méthotrexate a souhaité une procédure d’interruption de grossesse. Dans 2 cas, il y a eu un avortement prématuré après 8 et 24 semaines de grossesse. Dans 12 cas, la grossesse a été menée à terme (8 primipares). La grossesse s’est déroulée normalement sur 37 à 40 semaines. Tous les enfants sont nés en bonne santé. Aucune malformation n’a été observée.
Les auteurs complètent leur publication par une revue de la littérature, soit plus de 300 observations dont une trentaine traitée pendant la totalité de leur grossesse. Le nombre de malformations congénitales observées jusqu’à présent semble rassurant…

Date de publication sur Rhumato.net : 20-03-2009

 

Pin It on Pinterest

Share This
0

Your Cart