Traitement de la spondylarthrite ankylosante par golimumab : résultats de l’étude « GO-RAISE »

ACS France > Actualités > Traitement de la spondylarthrite ankylosante par golimumab : résultats de l’étude « GO-RAISE »

Relevé sur Rhato.net – Article commenté par René-Marc Flipo (CHRU de Lille)
Efficacy and safety of golimumab in patients with ankylosing spondylitis.Inman RD et coll. – Arthritis Rheum 2008;58:3402-12.

Les agents biologiques anti-TNFα constituent aujourd’hui les premières biothérapies de référence dans le traitement de la spondylarthrite ankylosante (SA). Trois agents sont actuellement disponibles en France (infliximab, adalimumab et etanercept). Le golimumab est un nouvel anticorps monoclonal humain de type IgG1 qui permet une administration sous-cutanée mensuelle.
L’étude intitulée « GO-RAISE » correspond à l’étude pivot ayant évalué l’efficacité et la tolérance du golimumab dans la SA. Il s’agit d’une étude randomisée, contrôlée, réalisée en double aveugle et contre placebo. Les patients devaient vérifier les critères de New York avec BASDAI ≥ 4/10 à l’inclusion. Le dépistage de la tuberculose reposait sur la radiographie de thorax, l’IDR et le test au quantiféron.
Soixante dix-huit patients ont été randomisés dans le bras placebo, 138 dans le bras golimumab à 50 mg toutes les 4 semaines et 140 dans le bras golimumab à 100 mg toutes les 4 semaines. La durée de l’étude est de 24 semaines. Le critère principal est le pourcentage de répondeurs ASAS 20 à la semaine 14 (à partir de la 16ème semaine, les sujets non répondeurs du groupe placebo étaient traités par golimumab à 50 mg, ceux du groupe à 50 mg passaient à 100 mg ; les sujets du groupe 100 mg restant eux à 100 mg).
A l’inclusion, la maladie évolue depuis 10 à 16 ans en moyenne. Le BASDAI varie entre 66 et 70 en moyenne sur 100. 9/10 reçoivent un traitement AINS et près de 1 /2 un traitement de fond de type sulfasalazine ou méthotrexate.
La figure illustre les résultats sur le critère principal à la semaine 14, soit 21,8 de répondeurs dans le groupe placebo contre 59,4% dans le groupe golimumab 50 et 60% dans le groupe golimumab 100 (p < 0,001).

                                           

Les auteurs observent un taux de répondeurs plus important chez les sujets ayant une CRP élevée : 66,1% sous golimumab si la CRP est à plus de 6 mg/L et 70,3% si la CRP est à plus de 15 mg/L à l’inclusion. La réponse est significativement plus importante dès la 4ème semaine.
A noter pour 41 patients du groupe placebo traités à 50 mg de golimumab dès la semaine 16 l’obtention de 50% de répondeurs ASAS 20 à la semaine 24.
Le profil de tolérance ne fait pas apparaître d’éléments bien particuliers. Il n’y a pas eu de tuberculose ou d’infection opportuniste. Trois infections sévères ont été observées dont 2 dans le groupe 100 mg et 1 dans le groupe placebo. La fréquence des réactions au point d’injection est de moins de 10%.
    Date de publication sur Rhumato.net : 13-02-2009

Pin It on Pinterest

Share This
1

Your Cart