La robotique s’installe dans la vie des personnes handicapées (SA)

par | Août 26, 2014 | Actualités | 0 commentaires

Les exosquelettes deviendront-ils demain des outils du quotidien chez toutes les personnes dont la mobilité est réduite, comme c’est notamment le cas des personnes atteintes de spondylarthrite ankylosante ? C’est en tout cas le pari que font les inventeurs du Rewalk, un exosquelette qui permet à certaines personnes paralysées des membres inférieurs de se tenir debout et de remarcher. L’exosquelette électronique se compose de deux moteurs installés au niveau de l’articulation de la hanche et celle du genou. La machine se complète d’une batterie et d’un ordinateur de bord (placés dans un sac à dos), relié à des détecteurs de mouvements. Le Rewalk vient de recevoir l’autorisation de l’agence du médicament américaine (FDA) pour être vendu aux particuliers (au prix de 50 000 euros). Outre le plaisir de se mouvoir à nouveau, les bienfaits de l’exosquelette sur la santé de ses utilisateurs, habituellement en chaise roulante, sont nombreux : amélioration du transit, du retour veineux, de la fonction cardiaque, du capital osseux, meilleur estime de soi et bien-être psychologique.

Source : Le Figaro, actualité, santé, vendredi 4 août, www.sante.lefigaro.fr

Les actualités en relation

La spondy en 100 questions ?

La spondy en 100 questions ?

En 2005, vous avez aimé « La spondylarthrite en 100 questions », premier ouvrage expliquant notre maladie.
La version 2022 a été préparée avec la complicité de 19 professeurs spécialistes de notre spondylarthrite.

Adhésion & Dons

Assurance Crédit

Assurance crédit immobilier avec un Rhumatisme Inflammatoire Chronique

Groupe ACS

Journée Nationale

Partenaires

Agrément N°N2018AG0067

Pin It on Pinterest

Share This