De nouveaux produits anti-inflammatoires « plus efficaces pour soulager la douleur, mais encore très chers »

par | Nov 20, 2008 | Actualités | 0 commentaires

Le Nouvel Observateur, 27 novembre 2008 – Le Nouvel Observateur consacre quelques lignes à la polyarthrite rhumatoïde, notant que « la question principale, quand on souffre de cette maladie, c’est l’accès aux biothérapies anti-TNF alpha ».
« Plus ils sont commencés tôt après le début de la maladie, meilleurs sont leurs résultats. Ils sont toutefois très chers, de 12 000 à 15 000 € par an », remarque l’hebdomadaire.
Le magazine constate en outre qu’« ils ont un effet suspensif et non curatif », et qu’« ils sont prescrits initialement à l’hôpital ou dans certaines structures privées participant du service public ».
Le Nouvel Observateur aborde également la spondylarthrite ankylosante.
L’hebdomadaire relève que pour cette pathologie, les anti-TNF « sont prescrits quand la spondylarthrite n’est pas contrôlée par les anti-inflammatoires classiques ».
Le magazine note que « cette maladie reste cependant sous-diagnostiquée en France », et indique : « En cas de grande fatigue inexpliquée, accompagnée de douleurs inflammatoires, il faut consulter un rhumatologue qui, si cela est nécessaire, vous prescrira un anti-TNF ».

Les actualités en relation

La spondy en 100 questions ?

La spondy en 100 questions ?

En 2005, vous avez aimé « La spondylarthrite en 100 questions », premier ouvrage expliquant notre maladie.
La version 2022 a été préparée avec la complicité de 19 professeurs spécialistes de notre spondylarthrite.

Adhésion & Dons

Assurance Crédit

Assurance crédit immobilier avec un Rhumatisme Inflammatoire Chronique

Groupe ACS

Journée Nationale

Partenaires

Agrément N°N2018AG0067

Pin It on Pinterest

Share This