Baisses des tarifs des radiologues : les syndicats s’échauffent

ACS France > Archives > Baisses des tarifs des radiologues : les syndicats s’échauffent

(Le Quotidien du Médecin – 16 février 2009)  “La décision de la commission de la nomenclature d’avaliser les baisses de tarifs des radiologues, à la demande du gouvernement et avec l’aval de MG-France, fait enrager les syndicats de spécialistes”, constate Le Quotidien du Médecin. L’UMESPE, crie au “hold up” et juge que d’autres spécialités (dont les anesthésistes, la médecine nuclaire et les spécialités chirurgicales) doivent s’attendre à subir des baisses “dans les mois qui viennent”. Concernée en premier lieu, la Fédération des médecins radiologues (FNMR) parle d’une “attaque injustifiée et intolérable contre l’imagerie médicale”. “Etait-il bien responsable d’humilier les médecins en organisant le pillage des radiologues comme vient de le faire le Gouvernement, qui plus est avec la complicité active du syndicat MG-France ?”, interroge Michel Chassang dans son “édito”. Du côté de MG-France, justement, on assume ses choix : “la question n’est pas de piquer l’argent des radiologues, mais d’appliquer le droit commun à la radiologie qui avait jusque là un régime d’exception permettant de coter 100% du tarif quel que soit le nombre d’actes. Qui peut s’opposer à corriger cette anomalie”, interroge Vincent Rebeille-Borgella, vice-président du syndicat. Avant d’être applicable, “cette décision de nomenclature doit encore être soumise pour avis à la Haute autorité de santé et à l’UNOCAM (complémentaires santé)”, puis approuvée par le ministère de la Santé, poursuit le journal qui estime que la procédure pourrait durer “deux mois et demi”.

Pin It on Pinterest

Share This
1

Your Cart